Biographie de Françoise Romand

3 min.
Françoise Romand 2022 – Crédits photo Matthieu Constance

Chronologie

En 1977, sortie de l’IDHEC (FEMIS), The wellknown French school of cinema, Françoise Romand réalise un court-métrage « Rencontres… » puis elle travaille comme assistante de réalisation et assistante monteuse jusqu’en 1985. Elle sera formée à cette école du documentaire qui flirte avec humour et facétie avec la fiction. En 1985, son premier film « Mix-Up ou Méli Mélo »  (documentaire-fiction) entamera une carrière en anglais et un succès critique aux USA. « Appelez-moi Madame », confirme son style à la frontière du documentaire et de la fiction, prix Golden Gate Award, ce qui la conduira à enseigner le cinéma à Harvard (1999 – 2000). 

En 1987, elle est lauréate Villa Médicis hors les murs aux USA.

En 1995, le Film Center Art Institute (Musée de Chicago) organise une Rétrospective de ses premiers films.

En 1999-2000, au tournant du siècle, elle enseigne le cinéma à l’Université de Harvard, USA, où en liaison avec son travail cinématographique, elle explore les ramifications sur Internet, invente le premier webdoc « IKitchenEye » et organise des happenings sur la scène underground parisienne avec ses « Ciné-Romand » dont elle édite un DVD en 2009.

Sa première fiction, « Passé Composé, » est présentée à la Semaine de la Critique à la Mostra de Venise.

Son auto-fiction, « Thème Je » , évoluera pendant 10 ans en différentes versions jusqu’à la finale gravée sur DVD en 2011. 

Rétrospective à Turin en 2019.

En 2020, la SCAM (Société Civile de Auteurs Multimédias), lui décerne le prix Charles Brabant pour l’ensemble de son œuvre. 

En 2021, Jonathan Rosenbaum a classé « Mix Up » parmi les 10 meilleurs films de femmes de tous les temps.

En 2022, un nouveau Ciné-Romand sera réitéré à Marseille le samedi 3 décembre à la suite du Film Femme Méditerranée où certains de ses films seront projetés.

Liste de ses films

📀 = sortie en DVD

1977 – Rencontres… (📀 en bonus de Thème-Je)

1985  – Mix-Up ou Méli-Mélo  (📀)

1986 – Appelez moi Madame (📀),  Apéro Boulot Chateau

1994 – Passé-Composé, Les miettes du purgatoire

1996 – Vice-Vertu et Vice-Versa

1997 Dérapage Contrôlé

1999 – Croisière sur le Nil (Webdoc)

2002 –  Iconoclash

2009 – Ciné-Romand (📀)

2010 – Gais Gay Games (📀)

2011 – Thème Je ou The camera I (📀)

2015 – Baiser d’encre (📀)

2018 – Jiraïr


Chronology

1985  « Mix-up ou Meli-Melo » The favorite Film of 1988 from the choice of Jonathan Rosenbaum « Chicago Reader » and one of his 10 best of the 80’s

New York (opening the New Directors New Films at the Modern Art Museum with Lincoln Center), Los Angeles (AFI Film Festival), Toronto (Festival of Festivals) 

1986 « Call Me Madame »

New York (New Directors New Films), Los Angeles (AFI Film Festival), San Francisco (Golden Gate Award), Chicago, Toronto (Festival of Festivals), Vancouver

1994 « Past-Imperfect » Venise (Critic’s week), 

1995 Retrospective three films at the Film Center Art Institute (Museum Chicago)

1996 « Vice Vertu and Vice Versa »

1999-2000 Teaching cinema at Harvard, USA 

2004 « Theme Je » or « The camera I »

(Festival of Festivals) Toronto. New York Video Festival Lincoln Center

In competition in Seoul (Korea) at the Jeonju International Film Festival

More experimental than ever, her film, « Theme Je » (« The camera I »), is an autofiction essay which flirts with the Webcam to raise issues of cinema. Her next project, « The Departure of a Train at Ciotat Station », refers to her two great-grandfathers: one was its station-master when the other one was playing the kid in « The Water Watered » by Lumiere.